Ambrose BIERCE

(1842-1919)





dans l'Ohio, Ambrose Bierce s'est enfui de la maison paternelle à l'âge de quinze ans. Après avoir exercé divers petits métiers, il s'engagea comme volontaire dans l'armée à dix-neuf ans et combattit pendant la guerre de Sécession, une expérience qui lui inspirera certains de ses plus beaux récits. Il participa à la conquête de l'Ouest et à la ruée vers l'or avant de s'installer à vingt-six ans sur la côte Ouest. Chroniqueur, puis rédacteur en chef d'un journal de San Francisco, il abandonna tout pour aller tenter sa chance en Angleterre, dont il revint déçu quelques années plus tard. Tout en reprenant une carrière de journaliste à la plume acérée et à l'humour grinçant, il publia des recueils de récits.

Sa vie personnelle fut assez malheureuse : sa femme le quitta et ses deux fils connurent des morts tragiques. À soixante et onze ans, il repartit à l'aventure pour aller se battre au Mexique, alors en proie à la guerre civile. Il y a disparu sans laisser de traces.

Dans son roman Le Vieux gringo, Carlos Fuentes imagine la fin de cet incorrigible aventurier.


La Vague de l'Océan